Formation RMAN Sauvegarde et Restauration - ITGate Training
Bases de données

Formation RMAN Sauvegarde et Restauration

4 Jours

Objectifs de la formation RMAN

L’utilitaire RMAN propose de multiples avantages. Sans citer tous les points forts, RMAN permet entre autres des backups fortement optimisés, cryptés si nécessaire, complets, incrémentales, à chaud, à froid, … et ceci en natif donc sans frais supplémentaire. Les participants à cette formation RMAN Sauvegarde et Restauration apprendront à anticiper et à gérer les différents incidents de perte de données afin de garantir la disponibilité des informations de leur organisation.
A l’issue de cette formation RMAN, les participants seront capable de :

  • Savoir rendre une base de données disponible voir hautement disponible
  • Mettre en place une stratégie de sauvegarde et de restauration adaptée avec RMAN
  • Mettre en oeuvre les fonctionnalités avancées de RMAN (duplication d’une base de données, etc.).

À qui s’adresse cette formation ?

Public :

Cette formation RMAN s’adresse aux exploitants confirmés et aux administrateurs confirmés

 

Prérequis :

Connaissances indispensables du langage SQL et de l’administration Oracle

 

Contenu du cours RMAN

Introduction et rappels

Les niveaux de panne
Les sauvegardes physiques
Les fichiers de contrôle
Les fichiers de données
Les fichiers redolog
Configuration du mode Archivelog
Information sur l’archivage
Utilisation de la zone Flash Recovery Area
OEM et configuration Flash Recovery Area
Phases de démarrage du serveur Oracle
Phases d’arrêt du serveur Oracle

Présentation de RMAN

Fonctionnalités RMAN
Architecture de RMAN
Composants de RMAN
Avantages d’un catalogue RMAN
La zone Flash Recovery Area et RMAN
Principe de communication RMAN
Lancer RMAN
Commande SQL
Commande RUN
Commande SHOW
Configurer RMAN
L’optimisation des sauvegardes
Compression des sauvegardes
OEM et configuration de RMAN

Travaux pratiques

Premier contact avec l’outil et sa configuration pour une base de données de formation

Mise en oeuvre du catalogue de récupération

Catalogue de récupération
Création du catalogue de récupération
Inscription d’une base cible dans le catalogue
Désinscription d’une base cible dans le catalogue
Synchronisation du catalogue de récupération
Sauvegarde du catalogue de récupération

Travaux pratiques

Créer un catalogue de récupération
Enregistrer votre base de données dans le catalogue de récupération.

Sauvegarde avec RMAN

Types de sauvegarde
Sauvegarde et la terminologie
Sauvegardes base ouverte et base fermée
Niveaux de sauvegarde
Sauvegarde incrémentielle
Sauvegarde incrémentielle différentielle
Sauvegarde incrémentielle cumulative
BLOCK CHANGE TRACKING
Sauvegarde complète
Copies images
Copie Proxy
Commande BACKUP
Sauvegarde complète base ouverte
Sauvegarde complète base fermée
Sauvegarde tablespaces / fichiers de données
Sauvegarde fichier de contrôle / SPFILE
Sauvegarde d’un redolog archivé
Création de copies image avec RMAN
Déploiement d’une stratégie de sauvegarde
Les scripts stockés RMAN
Le parallélisme des sauvegardes
OEM et sauvegardes

Travaux pratiques

Sauvegarder à froid votre base de données de formation avec les paramètres persistants de RMAN. Libeller la avec le nom « BCK_FR ».
Sauvegarder à chaud votre base de données de formationainsi que les redologs archivés avec les paramètres persistants de RMAN. Libeller la avec le nom « BCK_CH ». Effacer tous les redologs archivés sauvegardés après la sauvegarde.
Créer un tablespace APPLI dans la base de données de votre serveur Oracle. Créer un utilisateur STAGIAIRE et une table qui lui appartient dans le tablespace APPLI.
Sauvegarder le tablespace APPLI.Effectuer une sauvegarde incrémentielle de niveau de la base de données de votre serveur Oracle. Générer plusieurs switchs des redologs.Créer et exécuter un script permettant d’effectuer une sauvegarde incrémentielle de niveau de la base.

Gestion des sauvegardes

Vérification des sauvegardes RMAN
Commande LIST
Commande REPORT
Travaux pratiques
Commande CROSSCHECK
Commande CHANGE
Commande VALIDATE
Vues de dictionnaire et du catalogue RMAN
Nettoyage du catalogue avec RESTORE OBSOLETE
Nettoyage du catalogue avec CHANGE.. DELETE
L’expiration manuelle de fichiers
Nettoyage du catalogue avec DELETE
Commande CATALOG
Gérer les sauvegardes avec OEM

Travaux pratiques

Vérifier et lister des sauvegardes avec les commandes LIST, REPORT. Supprimer des sauvegardes obsolètes avec la commande DELETE. Lister toutes les sauvegardes de votre base de données. Effacer la plus ancienne sauvegarde. Changer le nom des répertoires de sauvegarde. Afficher les sauvegardes expirées.
Remettre l’ancien nom des répertoires et exécuter la commande CROSSCHECK. Afficher à nouveau les sauvegardes expirées.

Restauration et récupération avec RMAN

Identifier la nature du problème
La récupération complète et incomplète
Restauration avec la commande RESTORE
Etats de la baselors d’une restauration
Récupération avec la commande RECOVER
La commande RECOVER
La commande RESTORE .. PREVIEW
Restauration d’un fichier SPFILE
Restauration du fichier de contrôle
Restauration et récupération incrémentielle
Les variables d’environnement
Restauration et récupération d’une base entière
Récupération complète d’une partie de la base de données
Récupération de redologs archivés sauvegardés
Récupération incomplète d’une base de données
Restauration complète en mode NoArchivelog
Restauration et récupération à un emplacement différent
Les incarnations d’une base de données
Récupération et le tablespace temporaire de type LOCAL
OEM et récupération
Détection de corruption avec RMAN

Travaux pratiques

Refaire une sauvegarde complète à chaud de la base de formation. Sauvegarder le spfile.
Effectuer un checkpoint et afficher SCN courant de votre base. Effacer l’utilisateur STAGIAIRE. Arrêter la base et revenir à l’état du SCN précédemment affiché.
Lister avec RMAN l’emplacement de tous les fichiers de la base de formation. Arrêter la base et effacer tous les fichiers. Effacer le fichier des paramètres d’initialisation. Restaurer complètement la base de données dans un autre répertoire.

Fonctionnalités avancées

Duplication d’une base avec RMAN
Etapes de création d’une base dupliquée
Paramètres d’initialisation pour l’instance auxiliaire
Démarrage de l’instance auxiliaire
Allocation des canaux auxiliaires
Commande DUPLICATE
Surveiller les sessions RMAN

Travaux pratiques

Créer une base de données dupliquée à l’aide de la commande DUPLICATE.

Réf:

00117

Tarif:

600 Dt

Niveau:

Intermédiaire

Classe à distance:

Possible

Pas de sessions disponibles

Pin It on Pinterest